.

 

 

 Au revoir ma Mo, un jour je suis sûr,

nous nous retrouverons sur les chemins de Bouyon.